1919 – Un maire aux cinq mandats

Le par

20140725_151547Né en Indre-et-Loire, Eugène BOISTARD installé au Pré depuis 1896 et conseillé municipal dès 1904 est dans la lignée de Jean-Baptiste SEMANAZ. A cette époque, les socialistes du Pré suivent la ligne majoritaire du parti. Ils sont favorables à la poursuite de la guerre et croient au refus de l’oppression des peuples contre le pouvoir autocratique. Ils sont de gauche sans pour autant renier l’Union sacrée.

A cet époque les élections, locales ou nationales, sont suspendus depuis la guerre mais doivent toutes se dérouler en novembre 1919 et janvier 1920. Le scrutin de liste à la proportionnelle remplace le scrutin uninominal majoritaire à deux tours. A niveau national, la Bloc national (alliance de la droite et des radicaux) remporte 338 siège. Néanmoins, le Parti Socialiste avec plus d’un million de votants, sur sept million, remportera des victoires aux municipales en conquérant neuf villes de l’ancien département de la Seine.

La liste d’Eugène BOISTARD l’emporte au Pré Saint-Gervais dès le premier tour. Il sera élu maire par le conseil municipale.Il sera réélu à ce poste dès le premier tour lors de quatre mandats successifs pendant 26 ans. Il se donnera comme priorité d’œuvrer en faveur de l’enfance.

Sur le même thème, lire aussi :

Les derniers contenus multimédias

%d blogueurs aiment cette page :