1913 – Jean Jaurès au Pré Saint-Gervais

Le par

imagesLa ville accueillera aussi d’autres personnalités historique tel que Jean Jaurès en 1913.

Le 25 mai 1913, Jean Jaurès se voyant interdire la manifestation au mur des Fédérés au Père-Lachaise, organise un rassemblement pacifiste sur la butte du Chapeau-Rouge (située alors au Pré Saint-Gervais) devant 150 000 personnes. Son but était de dénoncer la loi qui augmentait la durée du service militaire de 2 à 3 ans. Après ce rassemblement, et répondant à l’invitation de son ami et Maire du Pré Saint-Gervais, Jean-Baptiste Sémanaz, Jean Jaurès se rendit à la Mairie pour prononcer un discours. Celui-ci prononcera au balcon de la mairie un discours contre le passage du service militaire à trois ans.

L’année suivante, à la veille de la Première Guerre mondiale, l’homme politique formule depuis la colline du Belvédère un autre discours, tout aussi fameux, sur la Paix.

Malheureusement, cet appel reste sans effet. La première Guerre Mondiale provoque la mort de plus de 600 habitants. Celle de 1939/1945 voit également la disparition de nombreux Gervaisiens qui tombent pour notre liberté.

Le vendredi 31 juillet 1914, trois jours avant la première guerre mondiale, Jean Jaurès sera assassiné dans le 2e arrondissement de Paris, à deux pas du siège de son journal, L’Humanité.

Cents ans après, une reconstitution historique sera faite (le 25 mai 2013) au Pré Saint-Gervais en présence du Monsieur Jean-Marc Ayrault, Premier Ministre Socialiste, Claude Bartolone Président de l’Assemblée Nationale et Gérard Cosme, Maire actuel de la ville.

Sur le même thème, lire aussi :

Les derniers contenus multimédias

%d blogueurs aiment cette page :