Le vivre ensemble

Le par

Image5

Préserver le vivre ensemble est une mission de tous les jours. Le vivre ensemble, c’est permettre des usages de la ville respectueux de chacun. Si rien ne doit être sacrifié aux missions d’insertion et d’écoute, la prévention et la répression doivent être au cœur de l’action municipale pour garantir la tranquillité de chacun. Depuis sa création, le Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD) s’est régulièrement réuni.

La ville dispose aujourd’hui d’une brigade d’Agents de Surveillance de la Voie Publique (ASVP) qui verbalisent en cas d’infractions au stationnement ou de « mauvais usage » de la voirie.

Par ses usages, ses habitants et ses activités, notre ville est diverse. Il y a tellement de façons de pratiquer la ville ! Ceci nous oblige à prévenir les conflits, à assurer la tranquillité de chacun.

Notre ob

poepleLes habitants pratiquent quotidiennement leur quartier. Ce sont eux qui en connaissent le mieux les problèmes et les usages. Ils représentent une expertise dont nous avons besoin. Pour mieux prévenir et réagir, nous devons donc les associer d’avantage. Trop souvent, chacun se renvoie les responsabilités. Il faut obtenir de la Police nationale un renforcement de sa présence et de ses effectifs sur le terrain.
Nombreux sont ceux qui regrettent la disparition de la police de proximité. Il faut rendre perceptible et visible la présence des pouvoirs publics sur le terrain avec des missions de médiation et d’ilotage, aujourd’hui indispensables.

nos propo

• Au sein d’un nouveau service « vivre ensemble et tranquillité publique », créer une Police municipale de proximité avec des missions d’ilotage, de surveillance et d’assistance.
• Créer une commission éthique, composée d’élus et de citoyens, avec un regard sur les questions de tranquillité.
• Informer et prévenir les Gervaisiens à travers un guide sur la sécurité et la tranquillité publique (sur les missions des pouvoirs publics et les « bons réflexes » à avoir dans certaines situations)
• Sur une problématique ou sur un secteur, décliner ponctuellement le Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD) en un Conseil de rue rassemblant largement tous les acteurs concernés (les habitants, les bailleurs sociaux, les autorités publiques, etc.)
• Lancer un label « tous partenaires pour la tranquillité publique » pour les établissements qui s’engagent à réduire les nuisances liées à la présence de leur clientèle sur l’espace public
• Travailler, en lien avec les bailleurs sociaux, pour la mise en place d’un dispositif de prévention et d’intervention tel que les correspondants de nuit avec un numéro de téléphone dédié à l’aide et l’écoute

Sur le même thème, lire aussi :

Les derniers contenus multimédias

%d blogueurs aiment cette page :